7 – La paix de Dieu

Cleric-Knight-WorkmanJe me posais la question de la place à donner à l’église dans le jeu et c’est en lisant la fiche wikipedia sur la paix de Dieu que j’ai mieux compris le rapport de force qui existe entre les seigneurs locaux et l’église.

La période se précise petit à petit, on peut situer l’action au Xième siècle dans le Sud-Est de la France dans une région de plaine où les villages ont petit à petit été amené à se percher car particulièrement exposé aux instabilités de l’époque. L’article phare à ce sujet reste celui là, écrit en 1929 par Maurice Rey.

Je suis tombé sous le charme des jeux de Richard Sivèl (Wir sind das Volk & Maria) où notamment il y a un vrai talent pour l’asymétrie des joueurs. J’ai testé la guerre froide de l’Allemagne coupée en deux et je suis impatient de pouvoir tenter son système à trois joueurs dont un schizophrénique (le joueur qui incarne Friedrich).

Je crois qu’en lisant la fiche sur la paix de Dieu on voit bien qu’il faut faire intervenir une troisième force qui soit religieuse et qui vient à la fois contredire la toute puissance des seigneurs (leurs pillages, razzias et autres guerres privées, surtout contre les biens de l’église) mais aussi être une promesse de prospérité par la paix sociale. La mise au pas des seigneurs est vraiment un objectif particulièrement intéressant. On pourrait imaginer par exemple que l’objectif de l’église est de mettre au pas les seigneurs présents autour de la table. Ceux-ci n’en ont pas l’intérêt car cela les limite en terme de guerre et de prélèvement sur les paysans. Si toutefois l’église arrive à faire souscrire les seigneurs à cette cause, on peut imaginer alors une victoire de l’Eglise associée avec le seigneur capable de mobiliser le plus de chevaliers pour l’appel à une croisade.

En ce sens, l’église est elle aussi un peu schizophrène car elle a besoin des seigneurs qui sont seuls capable de faire la guerre ou de maintenir la paix et en même temps elle doit construire sa légitimité sur la protection des paysans (dont les seigneurs tirent leurs moyens de guerre).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s